Actualité

Actualité

21.09.2015

Tunis, le 21 Septembre 2015


Le Comité Général des Assurances (CGA) a organisé le lundi 21 Septembre, au siège de l’Institut Arabe des Chefs d'Entreprises (IACE)  - La Maison de l’entreprise – un atelier de restitution de l’étude de la Banque Mondiale sur la réforme de l’assurance de la responsabilité civile automobile en Tunisie pour fournir les axes et les résultats de cette étude réalisée par une équipe d'experts de la Banque mondiale sur la réforme de l'assurance obligatoire pour la branche "assurance automobile".

Il étaient présents à cet atelier, qui a été inauguré par Mme Boutheina BEN YAGLAIN: la Secrétaire d'État chargée des Finances, des représentants de la Banque mondiale, des représentants des Institutions Internationales de financement en Tunisie,  de la Fédération Tunisienne des Sociétés des Assurances , des Présidents Directeurs Généraux et les Directeurs Généraux des Sociétés Tunisiennes d’Assurance et de Réassurance en plus des invités issus de différents secteurs économiques et financiers.

 Ainsi,  les experts de la Banque mondiale ont présenté les résultats de cette étude, qui constitue une étape primordiale pour le commencement de l’exécution du programme de réforme continu du secteur des assurances afin de moderniser ses institutions , promouvoir l’évolution de la qualité des services rendus aux assurés et améliorer davantage ses indicateurs quantitatifs et ses équilibres financiers d.
Cette étude qui a duré environ deux années, a coïncidé avec l'étude stratégique sur le développement du secteur de l'assurance, qui a conduit à l'élaboration d'un programme de réforme qui sera mis en œuvre au cours du prochain quinquennat (2015-2019) dans le cadre d’un " Contrat Programme » conclu entre le CGA et les différents acteurs dans ce secteur.
L’étude a recommandé une série de réformes importantes à court et à moyen terme sous la forme d'un plan d'actions pour l’amélioration du secteur qui se résument dans ce qui suit :

  • l’application d’un tarif d’équilibre de la Responsabilité Civile (RC) de l'assurance automobile de manière à couvrir le coût du risque ; et lorsque le secteur atteint un stade de maturité, le CGA peut envisager une libéralisation progressive du tarif RC.
  • L'instauration de l’obligation d’assurer les motos de petite taille (les 2 roues) et l'adoption d'un système pour leur enregistrement sur des bases techniques correctes tout en les soumettant au système de bonus-malus ;
  • Le renforcement du Système Bonus-Malus à travers la mise en place d’une base de données spécifique à ce système ;
  • Un fonctionnement plus efficace des conventions de règlement existantes pour mieux maîtriser le coût des sinistres, accélérer le rythme de leur indemnisations et améliorer la qualité des services fournis aux assurés ;
  • Le renforcement du rôle du secteur dans la prévention des accidents de la circulation et la sécurité routière ;